Le bicarbonate de sodium, intérêt et limites.

Auréolé d’un grand nombre de vertus dans la cuisine (aération des pâtes, nettoyage des plats…) et ingrédient de base de bon nombre de   »recettes de grand-mères », le bicarbonate de sodium/soude(NaHCO3), est aussi utilisé par certains sportifs pour améliorer leurs performances. Sans être un produit dopant, on peut se poser la question du bien-fondé d’une consommation supplémentaire en bicarbonate de sodium. Cette démarche est à la limite de l’alimentation et se rapproche plus d’une supplémentation médicale.

Mais quel intérêt pour le sportif ? et surtout pour quel sportif ?

Le bicarbonate permet de tamponner l’organisme, donc de limiter l’accumulation de déchets acides au niveau du sang et du tissu (lactate et acide lactique, produit durant le métabolisme anaérobie). Il n’a donc aucun intérêt sur les efforts de longue durée (800m, 1000m, marathon…), mais permet d’améliorer la tolérance lactique du muscle durant les efforts de moyenne durée et forte intensité, ou durant les exercices fractionnés (tennis, natation, sport de combat, relais, 400m…)

Son utilisation n’est pourtant pas anodine ! Il ne faut absolument pas en consommer en cas de pathologie cardiaque ou rénale (qui impose une diminution des apports en sodium). Un excès d’apport, ou un apport trop concentré peut engendrer des troubles gastriques et intestinaux (nausées, diarrhées…). Il favorise aussi grandement l’absorption du calcium et sa fixation sur les reins, il faut donc exclure produits laitiers et compléments calciques avant et après l’absorption de bicarbonate

Dosage : 0.2g à 0.3g par Kg de masse corporelle

Dilution : au minimum dans 1 litre d’eau, l’utilisation de sirop édulcoré ou de jus de fruit permet une meilleur palatabilité (saveur, gout odeur)

Prise : 2h avant l’effort, prendre au moins 45min pour consommer la boisson. Ne surtout pas consommer de produits laitiers et/ou suppléments calciques, 2h avant et 4h après l’ingestion de bicarbonate. Surtout continuer à bien s’hydrater pendant et après l’effort le bicarbonate n’en dispense pas.

Ce type de   »boisson » est intéressante pour préparer une compétition, ou un entrainement particulièrement intense. Cependant aucune étude n’existe sur l’impact, que cela peut avoir sur notre santé, d’une consommation fréquente et répétée de bicarbonate. Il est donc préférable d’en consommer de façon ponctuelle.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *